« Nature » exige désormais de fournir des données sexuées

30 juin 2022 par Mathieu Arbogast
L'une des plus prestigieuses revues scientifiques considère qu'il n'est plus possible de soumettre un article de haut niveau qui ferait l'impasse sur la dimension sexuée ou genrée des données analysées.

Par cet éditorial, Nature tient compte du fait que la dimension de sexe et/ou de genre concerne potentiellement toutes les disciplines et tous les sujets de recherche.
Lire l’article